L'équipement du soldat (source "livre du gradé" 1894):

habillement:

1 plaque d'identité

1 capote ou veste

1 ceinture de flanelle

1 pantalon de drap

1 képi

2014-10-05_234240

petit équipement:

1 paire de bretelles

1 caleçon

1 chemise

1 cravate

1 mouchoir

1 paire de brodequins


Le sac:

sur le sac: 1 veste ou capote, 1 gamelle individuelle, 1 boite de conserve pour 2 hommes, 1 outil (48 par compagnie).

dans le sac: 1 calotte de coton, 1 chemise, 1 courroie de capote, 1 paire de guêtres de toile, 1 livret, 1 morceau de savon, 1 mouchoir, 1 paire de souliers, 1 paire de sous-pieds, 1 trousse garnie, 1 boite à graisse, 1 brosse d'arme, 1 brosse à habits, 1 brosse double à chaussures (1 jeu de brosses et 1 boite à graisse pour 4 hommes), 2 sachets à vivre, 2 jours de biscuit, 2 jours de petits vivres, 2 portions de potage condensé, 2 jours de petits vivres de débarquement, les munitions après la répartitions ordonnée, le necessaire d'armes (4 par escouade et 1 par sous-officier armé d'un fusil), la baguette du fusil, les lacets de rechange.

campement:

1 hachette (4 par compagnie), 1 moulin à café (2 par escouade), 1 gamelle (4 par escouade), 1 marmite (4 par escouade), 1 sac à distribution (2 par escouade), 1 seau en toile (2 par escouade).

dans la musette:

la cuillere, le repas fourni par l'ordinaire, les 2 jours de pain de débarquement.

sur les épaules:

la bretelle de fusil et de suspension, le havresac, l'étui musette, le petit bidon, le quart, le fusil (modèle 1874 "gras" ou 1886 "lebel", avec les cartouches de sureté).

sur les hanches:

le ceinturon, les 3 cartouchières, l'épée baïonnette, les munitions (120 cartouches).

Les effets qui ne s'emportent pas en campagne sont:

Habillement: les 2 bourgerons, le shako ou le képi rigide, les épaulettes, la tunique, les 2 capotes n°2 et n°3, les 2 vestes n°2 et n°3, les pantalons n°2 et n°3, les havresacs, les gibernes et les poches à cartouches.

Petits équipements: les brodequins n°2, la brosse à boutons, la brosse à reluire, la chemise n°3, les 2 pantalons blancs, la calotte de coton n°3, les chaussons, les gants, les guêtres de cuir, les martinets, les patiences, les pompons, les sacs de petite monture vides, les sabots-galoches.

Les marches sont fréquentes et font partie de l'apprentissage du soldat à la vie militaire.

Les distances sont variables. Différentes distances ont été relevées dans les correpondances (20, 26 km, ...).

Extrait du livre du gradé d'infanterie 1894: L'instruction du régiment est conduite de telle sorte qu'à partir du 15 mars (les classes sont incorporés en octobre) les hommes de recrue soient en état d'entrer en campagne. A partir de cette date, elle se complète et se perfectionne de manière qu'aux manœuvres d'automne, le régiment ait mis en oeuvre successivement toutes les parties du réglement sur les manoeuvres.

Pendant le mois d'avril, on exécute pendant quatre jours de suite une série de marches d'épreuve de 20, 22, 24 et 26 kilomètres. Ces marches ont lieu avec chargement de guerre.

AM_L2_inf_service-en-campagne (4)

  • manoeuvre_1
  • manoeuvre_2
  • manoeuvre_3
  • manoeuvre_4
  • manoeuvre_28
  • manoeuvre_27

Le camp d'Auvours (près du Mans) acceuillait souvent les lignards du 115 et ce dès 1880 (18 octobre) où le 1° bataillon et le dépôt casernés à Alençon se rendirent à Auvours pour exécuter leur "feux de guerre".

  • manoeuvre_29
  • manoeuvre_30

AM_L2_inf_service-en-campagne (5)

xxxxxx_popote_manoeuvre

Les CPA et les images du dessous, bien qu'issu de ma collection, ne mettent  pas en lumière des hommes du 115. Ce sont des unités d'autres régiments d'infanterie. Ces images n'ont d'autres voccation que de montrer les conditions de logements et d'entrainement sur le camp d'Auvours (Sarthe) et en général dans l'infanterie.

AM_L2_inf_service-en-campagne (3)

2016-11-10_212432

AM_L2_inf_service-en-campagne (6)

  • manoeuvre_6
  • manoeuvre_12
  • manoeuvre_7
  • manoeuvre_8
  • manoeuvre_9
  • manoeuvre_10
  • manoeuvre_14
  • manoeuvre_13
  • manoeuvre_11

AM_L2_inf_service-en-campagne (7)

AM_L2_inf_service-en-campagne (8)

AM_L2_inf_service-en-campagne (9)

AM_L2_inf_service-en-campagne (10)

AM_L2_inf_service-en-campagne (11)

AM_L2_inf_service-en-campagne (1)

AM_L2_inf_service-en-campagne (2)

Le retour du régiment était un événement qui attirait les foules. La musique, les soldats défilant au pas au rythme des clairons et tambours était une attraction que les enfants semblaient particulièrement apprécier.

  • manoeuvre_21
  • manoeuvre_15
  • manoeuvre_16
  • manoeuvre_17
  • manoeuvre_18
  • manoeuvre_20
  • manoeuvre_22
  • manoeuvre_19

Les exercices et manoeuvres n'étaient pas les seules occasions de sortir de la caserne.

De grands événements ont associé le 115ème RI dans leur gestion comme les grèves de 1906 dans le Nord ou celles de Champagne en 1911 (malgré la carte postale, la présence du 115 en Champagne reste à confirmer).

  • manoeuvre_23
  • manoeuvre_24

2015-04-03_194358