Cette page est dédié aux soldats du 115eme RI.

Elle comprend différents encarts dont les officiers morts pour la France et blessés du 115 , qui donne un aperçu du renouvellement de l'encadrement des régiments à cette période.

Elle regroupe aussi les citations individuelles trouvées dans les JMO, les historiques ou sur internet.

Enfin elle présente différentes CPA de cette période.


Tableau des pertes du 115e RI du 02/08/14 au 11/11/18

2015-05-30_190333

(source historique du 115e régiment d'infanterie)

Officiers tués (source JMO 115RI) (En construction)

22 aout 1914: combat de VIRTON

- chef de bataillon COQUERELLE, commandant le 3ème bataillon

- capitaine de ROQUANCOURT, commandant la 9ème compagnie, 3e bataillon

- capitaine de LANTIVY, commandant la 6ème compagnie, 2e bataillon

31 aout 1914: Combat de DOULCON

- capitaine MATURIE, commandant la 1ère compagnie, 1er bataillon

- lieutenant KILMANN, chef de peloton, 1ère compagnie, 1er bataillon

- sous-lieutenant LETROSNE, chef de peloton, 12e compagnie, 3e bataillon

16 septembre 1914: combat de PONTOISE

- capitaine FRERE, commandant la 7ème compagnie, 2ème bataillon

17 septembre 1914: combat de PONTOISE

- sous lieutenant GROS, 2ème bataillon

24 septembre: combat de ROYE

- sous lieutenant NIO, 5ème compagnie, 2ème bataillon

- sous lieutenant LAUNAY

04 octobre 1914: combats de GOYENCOURT

- sous lieutenant AUGE

07 octobre 1914: combat de ANDECHY

- lieutenant colonel GRAFF, chef de corps

01 novembre 1914: combat de LE QUESNOY

- sous lieutenant ARNAULD

12 novembre 1914: combat du bois 98

- sous lieutenant (R) DOGUET

- sous lieutenant (R) LEGUEUX

17 décembre 1914: combat de MARICOURT

- sous lieutenant AZEMA, 7 ème Compagnie, 2ème bataillon

- capitaine POMMERET, commandant la 4ème Compagnie, 1er bataillon

- capitaine MOREL, commandant la 7ème compagnie, 2ème bataillon

19 février 1915: combat de PERTHES HURLUS

- capitaine LACOMBE, commandant la 10ème Compagnie, 3e bataillon

20 février 1915: combat de PERTHES HURLUS bois 3

- capitaine de LA CASINIERE, commandant la 1ère Compagnie, 1er bataillon

- sous lieutenant PERIN, 8ème compagnie, 2e bataillon

- sous lieutenant BRAME, 6ème compagnie, 2e bataillon

- sous lieutenant GANGLOFF, 11ème compagnie, 3e bataillon

- capitaine CRUT (disparu), commandant la 8ème compagnie, 2e bataillon

- lieutenant CAILLOUX (disparu), 4ème compagnie, 1er bataillon

01 mars 1915: combat de PERTHES HURLUS bois 4

- lieutenant CHAVANCE, commandant la 7e Cie, 2e bataillon

05 avril 1915: combat des MARQUISES 

- Sous lieutenant PERRIAUD

18 avril 1915: combat des MARQUISES

- sous lieutenant SARANT

27 septembre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- lieutenant CHAUTARD

- capitaine ALIX, adjoint du chef de corps

28 septembre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- sous lieutenant de BLOIS

03 octobre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- sous lieutenant PICQUART

06 octobre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- chef de bataillon de BAULNY, commandant le 1er bataillon

- chef de bataillon MERLIN, commandant le 3e bataillon

- capitaine BONNIN Alexandre Louis Léopold, commandant la 12e compagnie, 3e bataillon

13 janvier 1916: combat de la main de MASSIGES

- sous lieutenant LEREAU, chef de section 2e compagnie



Officiers blessés (source JMO 115RI) (En construction)

22 aout 1914: combats de VIRTON

- sous lieutenant (R) MARTIN, 9ème compagnie, 3ème bataillon

31 aout 1914: Combats de DOULCON

- lieutenant PRIOUX, 2ème compagnie, 1er bataillon

15 septembre 1914: combats de PONTOISE

- lieutenant TRITSCHLER, 4ème compagnie, 1er bataillon

16 septembre 1914: combats de PONTOISE

- lieutenant CLAUS, 3ème compagnie, 1er bataillon

- lieutenant PRIOUX, 2ème compagnie, 1er bataillon (seconde fois)

- capitaine POMMERET, 2ème bataillon

17 septembre 1914: combats de PONTOISE

- sous lieutenant (R) LE BOCQ, 6ème compagnie, 2ème bataillon

- sous lieutenant (R) BOUTE, 2ème bataillon

24 septembre 1914: combats de ROYE

- chef de bataillon TRAVERS, 1er bataillon

- lieutenant BEZIAU, 1ère compagnie, 1er bataillon

- sous lieutenant PRIEUR, 10ème compagnie, 3ème bataillon

- capitaine MENEZ, 8ème compagnie, 2ème bataillon

01 octobre 1914: combats de GOYENCOURT

- capitaine CLAYEUX, 2ème compagnie, 1er bataillon reconstitué

- lieutenant COLCANAP, 3ème compagnie, 1er bataillon reconstitué

- lieutenant MAUNOURY

02 octobre 1914: combats de GOYENCOURT

- capitaine MAILLEFERT, 1ère compagnie, 1er bataillon reconstitué

- lieutenant THOMAS

- lieutenant AUGE (dcd le 04/10/1914)

- lieutenant BRUYANT

- sous lieutenant DELORME

04 octobre 1914: combats de GOYENCOURT

- lieutenant COLCANAP, 1ère compagnie, 1er bataillon reconstitué (seconde fois)

09 novembre 1914: combat du bois 98

- sous lieutenant BERTIN

12 novembre 1914: combat du bois 98

- lieutenant PRIEUR (seconde fois)

17 décembre 1914: combat de MARICOURT

- capitaine MAILLEFERT, commandant la 2 ème Compagnie, 1er bataillon

- sous lieutenant RICHARD, 4ème compagnie, 1er bataillon

- capitaine HARTMANN, commandant la 5ème compagnie, 2ème bataillon

18 février 1915: combat de PERTHES HURLUS

- capitaine LACHAIZE, commandant la 3ème Compagnie, 1er bataillon

19 février 1915: combat de PERTHES HURLUS

- sous lieutenant BERTRAND, 12ème compagnie, 3e bataillon

- sous lieutenant CIAVALDINI, 2ème compagnie, 1er bataillon

- capitaine MENEZ, commandant la 2ème compagnie, 2e bataillon

- capitaine FERNAGU, commandant la 11ème compagnie, 3e bataillon

- capitaine COUSIN, commandant la 12ème comapgnie, 3e bataillon

- lieutenant de FRANQUEVILLE, 9ème compagnie, 3e bataillon

- sous lieutenant DUMAND, 9ème compagnie, 3e bataillon

20 février 1915: combat de PERTHES HURLUS

- lieutenant THOMAS, 7ème compagnie, 2e bataillon

- sous lieutenant JUIGNET, 6ème compagnie, 2e bataillon

- sous lieutenant DELORME, 7ème compagnie, 2e bataillon

- capitaine PINARD, commandant la 6ème compagnie, 2e bataillon

21 février 1915: combat de PERTHES HURLUS

- sous lieutenant SACLIER, 7ème compagnie, 2e bataillon

12 mars 1915: combat de SUIPPES - boyaux 208 à 213

- lieutenant BONNEL, commandant la compagnie de mitrailleuses

27 juillet 1915: combat des MARQUISES

- capitaine de BOISROUVRAY, commandant la 8e compagnie.

25 septembre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- sous lieutenant MAUNAURY

- sous lieutenant PARISET

26 septembre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- médecin aide major BAUFLE

27 septembre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- capitaine HARTMANN

- capitaine DENIS

- capitaine PROST

- capitaine de la MARNAYDE

- lieutenant TRABESSAC

- sous lieutenant MORTREUIL

- sous lieutenant ZOFFO

- sous lieutenant JUIGNET

- sous lieutenant SAUVAGE

29 septembre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND - bois 28

- sous lieutenant LEHOUX

30 septembre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND - bois 28

- capitaine DUCLOS

- lieutenant LEVEAU

01 octobre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- sous lieutenant BRETON

05 octobre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- lieutenant de LABAREYRE

- sous lieutenant RUELLE

06 octobre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- capitaine MORRE, 3e bataillon

- capitaine AMANN, 3e bataillon

- sous lieutenant POUTONNET

- sous lieutenant FLOUQUET

- sous lieutenant BIGNOLAS

- sous lieutenant BOUTROY

- sous lieutenant CAMBEUR

07 octobre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- lieutenant ALAVALL

- sous lieutenant NEVEU

08 octobre 1915: combat de ST HILAIRE LE GRAND

- capitaine HUGOT

09 janvier 1916: combat de la main de MASSIGES

- sous lieutenant VARIN, 10e compagnie

10 janvier 1916: combat de la main de MASSIGES

- capitaine KIEFFER

11 janvier 1916: combat de la main de MASSIGES

- sous lieutenant MORELLE

26 janvier 1916: combat de la main de MASSIGES

- capitaine LAFONT, 7e compagnie



Tableau d'honneur et pages de gloire

Ci-dessous quelques extraits des pages du "tableau d'honneur" et "pages de gloire" concernant des braves ayant servi au 115 d'infanterie. Certains d'entres eux sont listés dans les paragraphes au dessus ou alors ont leur nom cité dans la page suivante (le 115 de 14 à 19).

  • 115_BEZIAU
  • 115_BONNASSIEUX
  • 115_BONNIN
  • 115_BRAULT
  • 115_BRAULT_HEJ
  • 115_BRETON
  • 115_CLAUS
  • 115_CLAYEUX
  • 115_COLCANAP
  • 115_torche
  • 115_AGIN
  • 115_lop
  • 115_silly_e
  • 115_silly_h


Citations individuelles

Vous trouverez ci-dessous un certain nombre de citations individuelles (les citations collectives des hommes et unités du 115ème régiment d'infanterie sont sur la page "115 RI de 1914 à 1919").

Citation individuelle à l’ordre de la IVème armée (combats de Virton 24/08/1914)

« Le capitaine ROQUANCOURT, commandant la 9ème compagnie, sous une grêle de balles et d’obus, a déployé sa compagnie face aux assaillants, restant seul debout, alors qu’il exigeait que tous se couchassent. A ceux qui s'’inquiétaient de sa témérité il répondit : on s’habitue à cette musique, cela fait plus de bruit que de mal, j’aurais payé cette place 10 louis ! Il tomba peu après. »

Citation individuelle à l’ordre de la IVème armée (combats de MARICOURT décembre 1914)

« le caporal infirmier RAVIGNE s'est constament fait remarquer pour son courage et son dévouement depuis le début de la campagne. Le 21 décembre 1914 est allé ramassé sous le feu, un blessé dans un poste d'écoute allemand, à moins de 25 m de la tranchée ennemi.»

Citation individuelle à l’ordre de la IVème armée (combats de Massiges 24/12/1915 – 27/06/1916)

« Le sous-lieutenant MAURICE, après douze heures de combat, tous ses grenadiers étant tués ou blessés, a continué le combat jusqu’au moment où il a pu être relevé. »

Citation individuelle à l’ordre de la IVème armée (combats de MORONVILLIERS 01/05/1917 – 24/05/1917)

« Le lieutenant VANMARCKE, âme d’élite, héroïque et enthousiaste. Le 20 mai 1917, chargé spécialement pendant une attaque, de veiller à la liaison entre deux compagnies voisines, a enlevé lui-même les fractions de premières vagues de ces deux unités, leur montrant, le bras tendu, la direction en terrain découvert. Blessé mortellement s’est éteint le crayon en main en faisant le compte-rendu écrit de sa mission. »

Citation individuelle à l’ordre de la IVème armée (combats de Chatillon sur marne juillet 1917)

« Le sous-lieutenant DUMUR commandait un peloton de mitrailleuse de la CM 1, placé à la corne sud-ouest du bois de Rarey. Il avait pour mission d’interdire l’accès à la ligne de résistance. Les positions qu’il occupait souffrirent beaucoup du tir de préparation ennemi. Ses pièces furent plusieurs fois retournées et beaucoup de leurs servants tués ou blessés. Malgré la violence inouïe et l’intensité du bombardement, le SLT DUMUR ne cessa de parcourir la ligne, dirigeant le feu de ses pièces, signalant à ses chefs de section les objectifs nouveaux qui se présentait, prodigant aux blessés des paroles d’encouragement et de réconfort et insufflant à tous une ardeur combative extraordinaire. A 6 heures l’ennemi abordait, malgré un tir bien dirigé, la ligne de résistance. Entouré de toutes parts, le SLT DUMUR fut sommé par un officier allemend de se rendre. Il répondit avec crânerie : un français ne se rend pas ! Et continua son tir jusqu’à ce qu’une balle vint le frapper mortellement en plein front, donnant à tous le plus bel exemple d’héroïsme et de sacrifice. »

Citations individielles du sous-lieutenant PICQUET, 3 compagnie, 1er bataillon du 115ème RI.

2014-12-20_140400

2014-12-20_140334

citations extraites du site

http://www.kaiserscross.com/40056/182635.html

Citation individielle du soldat GUYON Emile  du 115ème RI.

2015-01-15_214129


Attributions de décorations (source JMO 115e RI). 

Légion d'Honneur:

- 13 janvier 1915: CNE CLAYEUX / CNE HARTMANN

- 13 mars 1915: CBA de BAULNY / médecin-major RAULT

- 26 mars 1915: LTN BONNIN 

- 19 octobre 1915: LCL KIEFFER (officier de la LH)

- 28 octobre 1915: CNE ANDRE / aumonier GAUTHIER / LTN GARNIER de LABAREYRE / LTN ALAVAILL / LTN SERRETTE.

Médaille Militaire:

- 30 décembre 1914: caporal infirmier RAVIGNE (citation à l'ordre de l'armée)

- 13 mars 1915: ADC MONOT / ADJ LEVEAU

- 19 mars 1915: soldat CAZIN Victor

- avril mai 1915: ASP PARISET

Croix de guerre avec palme (citation à l'ordre de l'Armée)

- 8 juin 1915: LCL KIEFFER / aumonier GAUTHIER / SLT LEBOCQ / ADC BRAULT

- 24 juin 1915: CBA de BAULNY / médecin-major RAULT / CNE BONNIN / SLT PARISET / ADC MONOT / ADJ LEVEAU / soldat CAZIN Victor

Croix de guerre avec étoile de vermeil (citation à l'ordre du Corps d'Armée)

- 24 juin 1915: CNE ALIX / LTN ANDRIEUX / LTN BREY / LTN LAFONT / LTN LEVEAU / LTN REVEILLARD / SLT JUIGNET / SLT RUELLE / 7 sous-officiers (non nommés) / 6 caporaux (non nommés) / 30 soldats (non nommés).

Croix de guerre avec étoile d'argent (citation à l'ordre de la division)

- 20 aout 1915: ADJ LUREL / SGT CLAIN / CPL GIRARDIN /SDT PERALTA / SDT FRESNAY /  SDT BESNARD / SDT PICHARD / SDT ROUZIERES.

Croix de guerre avec étoile de bronze (citation à l'ordre de la brigade et du régiment)


Les CPA représentant ou mettant en action des hommes du 115 pendant cette période ne sont pas légions . 

Vous trouverez ci-dessous quelques CPA avec quelques commentaires.


L'instruction au dépot de Mamers

2015-02-28_095501

CPA non voyagée.

4 soldats portant les attributs du 115 d'infanterie (cols et képis) posent devant la mitrailleuse de Saint-Etienne modèle 1907. Cette mitrailleuse est produite à partir de 1909. Le modèle sur la photo est une 1907T reconnaissable au guidon et à l'alidade de tir. Sa mise en service date de 1914.Nos soldats, dont l'un est équipé d'un sabre baïonette  "chassepot" (dédié en principe aux brancardiers à cette période) sont probablement des réservistes à l'instruction.


2015-02-28_165528

carte écrite le 27 octobre 1914 par Auguste Quinchare à Mamers.

"...ma compagnie est de piquet...tu verras ma tête et celle de mon cheval ..."

L'auteur est donc sur la carte. Les 4 jeunes portent les attributs du 115 sur le képis. Chose interessante, il parle de son cheval. S'agit il d'un éclaireur, un conducteur ou d'une ordonnance?

Nous sommes au début de la guerre, ainsi le 115 a du recevoir un groupe d'éclaireurs montés (douze hommes gradés compris) qui sont réservistes de la cavalerie. Cependant il est fort probable que ceux ci soient au front avec le régiment. Une ordonnance? possible car il est probable que les conducteurs soient déjà parti avec le train régimentaire en première ligne.

Extrait du réglement de service interieur de 1913: le service des écuries est placé sous la surveillance du capitaine de semaine. Cet officier a, à sa disposition, pour assurer ce service, le sergent chargé des équipages et des écuries, les conducteurs et dans la mesure utile, les ordonnances des officiers montés qui ont leur chevaux à la caserne.


2014-11-23_214439

Cette carte postale n'a pas voyagé. On y retrouve 19 soldats dont 4 se distinguent par leur tenue et l'absence d'équipement complet.

Il semble que nous ayons à faire à une demi section à l'instruction au dépot de Mamers après avril 1916. Les 2 sous-officiers sont du 115ème RI (n° au col et kepi) tout comme les soldats dont certains ont le n° sur le képi (certains mdl 1914 et d'autres en feutre moulé dont le retrait des n° a été exigé en décembre 1914). Les soldats sont en bourgeron (tenue d'instruction), avec des équipements  mdl 1888 , un ceinturon mdl 1903-14 et l'épée baïonette mdl 1886.

Le sous-officier de droite est un sergent (galon en bas de la manche gauche mdl octobre 1914), qui a été bléssé une fois (un chevron sur l'épaule droite) et cumule 1 an et demi sur le front au vu de ses 2 chevrons sur l'épaule gauche (signes distinctifs crées en avril 1916).

L'ambiance semble détendue, on peut remarquer certains sourires et les mains sur les épaules, tout comme la cigarette à la main du soldat debout à droite.


2014-11-23_214531

Ces jeunes soldats du 115 sont habillés de différentes tenues dont des effets de circonstance comme le pantalon-culotte mdl 1914 pour la troupe en velour avec son passepoil jaune (décembre 1914). Les képi sont du mdl 1914 dont l'un est encore identifié "115". Certains portent des bandes molletières, d'autres des lacets pour tenir le bas de leur pantalon, on note l'absence de jambière. L'aspect disparate et le type des tenues laissent penser que nous sommes au dépot de Mamers en début 1915.


2017-09-01_211738

CPA écrite le 20 avril 1915 par L. SEBIRE, 115e RI, 28e Cie à Mamers.

La photo ne semble pas être prise à la caserne mais plutôt dans la cour d'une ferme ou d'un café. Toutes les tenues portent les attributs du 115. Ces soldats semblent avoir l'age de réservistes du 315e.  Leur tenue uniforme (outre le sens de fermeture de la veste) laisse penser que cette photo a été prise avant guerre au cours d'une période de rappel. Cependant l'homme avec les bandes molletières porte des galons de caporal réduit. Nous sommes bien après octobre 1914 et probablement en mars ou avril 1915 au dépôt de Mamers.


2016-05-15_232657

CPA écrite à mamers le 27 avril 1915 par marcel TRAYAUD, 25e Cie, 115 RI à ses parents (PARIS 15e).

Il fait partie des 19 recrues. Un sergent, portant une vareuse et galon d'avant guerre et un caporal avec des galons réduits sont au centre. La photo a été prise sur le terrain de manœuvre de ST JEAN.


instruction_depot

"Souvenir de la Classe 1917. Les poilus du 115ème d'Infanterie 1916."

15 hommes posentsur cette CPA datée de 1916. Appelé à compter du 07 janvier 1916, la classe 1917 est passée sous les drapeaux avec un an et demi d'avance. Ainsi ces jeunes ont entre 18 et 19 ans.

On remarque aisement le sergent au centre et le caporal debout à droite.  Les képis et les tenues sont de différents styles et ceux des deux gradés sont estempillés du 115.


2016-05-14_211653

CPA écrite à Mamers le 13 février 1916 par un dénommé Henri "...je vous envoie ma bobine avec celles de mes élèves ...". Je présume que Henri est au centre. 

16 élèves posent avec leurs couverts pendant une corvée de "patates". 


2017-01-11_222848

2017-01-11_222334

CPA non voyagée, non datée.

36 jeunes soldats et 5 briscards posent  sur un terrain de manœuvre. Les 5 poilus portent les attributs du 115RI. On distingue les chevrons de blessures et de présence au front. Le caporal est détenteur de 6 chevrons soit 3 années et 6 mois de présence aux armées. Cette photo a donc été prise après aout 1917. Il est intéressant de voir encore des képis 1884/1914 gris bleuté et 1914 avec n° régimentaire (aboli le 9 décembre 1914).


2016-05-14_195750

2016-05-14_201520

CPA non voyagée prise le 15 mai 1918.

15 hommes du 115 sont rassemblés. 2 sont des anciens. L'adjudant (chef) ou sous-lieutenant est titulaire de la croix de guerre et a passé 3 ans au front (5 chevrons). Le second, blessé une fois, a passé 2 ans au front. Il est à noter la disparité des coiffes.

2016-05-14_201621


L'instruction au dépot ou au centre de formation du 4ème Corps d'armée au Mans

Formation  ou entrainement au service de la mitrailleuse mdl 1907.

2014-11-23_214426

"21 mars 1916" 

... on doit s'habiller demain pour partir sur le front d'ici peu, ce n'est pas bien charmant mais rien ne sert de se désoler. ... Francois JANTON.

Sur cette CPA, posent un capitaine et 12 soldats des 115 et 315 RI. Une particularité de cette photo,  forcement antérieur à la date du courrier, est la présence d'un chevron sur les épaules gauches de plusieurs soldats alors que le décret concernant ces chevrons de présence au front sera édité un mois plus tard. S'agissait il de précursseurs, était ce une "coutume" déjà en place, survivance des armées impériales? ou alors s'agit il d'une distinction identifiant ceux-ci comme des instructeurs?


2014-11-23_214451

CPA non voyagée.

2 soldats du 115RI (au centre), 1 soldat du 102 et un soldat du 104 RI posent devant leur mitrailleuse. Ils semblent relativement jeunes. La zone des écuries semble une zone propice à l'instruction à en croire ces 2 CPA. 

Il semble que cette photo est été prise au centre de formation du 4ème C.A. de le Mans.

A noter sur la boite de munitions "12 bandes 300 cartouches".

Le 4ème Corps d'Armée dont l'état-major était stationné à Le Mans était formé des 7ème et 8ème divisions d'infanterie.qui étaient composés des unités d'infanterie suivantes:

4CA:

315 RI Mamers (5ème et 6ème bataillon)

317 RI Le Mans (5ème et 6ème bataillon)

7DI/13ème brigade:

- 101 RI St -Cloud (1er et 3ème bataillon) et Dreux (2ème bataillon)

- 102 RI Paris (1er et 3ème bataillon) et Chartres (2ème bataillon)

7DI/14ème  brigade:

- 103RI Paris (1er et 2ème bataillon) et Alençon (3ème bataillon)

- 104RI Paris (2ème et 3ème bataillon) et Argentan (1er bataillon)

8DI/15ème brigade:

- 124 RI Laval (1, 2 et 3ème bataillon)

- 130 RI Mayenne (1, 2 et 3ème bataillon)

8DI/16ème brigade:

- 115 RI Mamers (2 et 3ème bataillon) et Nogent le Rotrou (1er bataillon)

- 117 RI Le Mans (1, 2 e 3ème bataillon)


2014-11-23_214512

CPA non voyagée.

les 4 hommes semblent plus agés. Ils sont du 315 et du 115 RI. La veste bleu horizon est uniforme. On remarque les galons de caporal et le ruban de la croix de guerre de l'homme debout et la croix de guerre du tireur de la mitrailleuse. Un ruban avec une étoile est posé sur la poitrine de l'homme de droite (croix de guerre délavée ou médaille des blessés?). Nous avons affaire à des soldats aguerris ayant déjà prouver leur valeur.


La compagnie hors rang au dépot

2014-11-23_214744

LEBRETON Auguste 115°Infanterie, CHR cordonnier,Mamers le 27 février 1916.

De nombreux anciens sur cette photos. Ils portent les attributs des 115 et 315 RI et du 27 RIT.


1917_16eme

CPA non circulée. "Les AS du 16ème, MAMERS 1917"

Il semble que ces hommes soient des coordoniers servant à la CHR ou au dépot. Les numéros blancs sur les képis ne sont pas très lisibles comme ceux sur les cols, cependant on distingue ce qui pourrait être un "111", un "27" et un "31". S'agit il de territorriaux du 27, ou de blessés retirés du front en convalescence venant de tout horizon. Ce 16ème commun à ces AS serait il celui de l'arrondissement de Paris?


Le 115  au front

2014-11-23_214719

écrite à Mamers le 3 aout 1915.

nous avons ici 44 membres du 115ème RI dont certains membres (des sergents) arborent une croix de guerre. Les tenues et grades sont ceux de la mobilisation excepté le sous lieutenant sur la gauche.

Il est inhabituel sur les photos de voir l'encadrement assis, voire vautré et la troupe debout. On distingue au moins 3 caporaux et 4 sergents ce qui laisse penser qu'il s'agit d'un peloton. 

La croix de guerre a été crée par la loi du 8 avril 1915. Ce texte de loi fut complété par le décret du 23 avril 1915 et l'instruction du 13 mai 1915. Ainsi cette photo a été prise entre avril et aout 1915 dans le secteur des MARQUISES.


2016-08-21_163946

CPA issue de la collection de Yann  LF, avec son aimable autorisation.

CPA non voyagée.

15 jeunes fantassins (majorité sans moustache) du 115 posent ici avec tout le barda. Les pattes de collet sur fond jonquille répondent aux règlement de décembre 1914. Ceinturons mdl 1903, képis mdl 1884/14 (gris bleuté) sans housse, cartouchières 1905/14, capote bleu clair, horizon, à boutonnage droit, 1 ou 2 poches de poitrine et rouleaux d'épaule assortis, pantalons foncés (probable garance), lebel. Les gourdes et jambières sont quant à elles non identifiables.

Nous sommes probablement au 1er semestre 1915.

2016-08-21_165705

2016-08-21_172214

2016-08-21_174912

Un modèle de gourde similaire (à gauche) est présenté dans le "HS n°24 Gazette des Uniformes" p39: "Parmi les fabrications d'urgence les plus étonnantes, on trouve ce modèle proposé par un industriel spécialiste des boites de conserves."


2015-07-12_153551

CPA écrite en 1915. 

On y voit 3 soldats du 115RI présentant un obusier Aasen de 86mm. 


2016-08-27_112351

carte lettre écrite le 11/08/1915.

"En campagne le 11-08-1915, Cher monsieur, depuis les tranchées à 50 m des boches, ....Marcel GINDRE". Cette carte nous indique que marcel GINDRE était caporal à la 4e compagnie du 115eRI et que celui-ci était en secteur 69 (oblitération et encart en bas à gauche). Le secteur postal n°69 a remplacé le bureau de payeur n°190. Il desservait la 8e division d'infanterie.

Le site http://cartesfm1418.pagesperso-orange.fr/accueil.h... traite des franchises militaires pendant le conflit.


2017-01-04_195903

2017-01-04_174834

Photo non datée.

13 fantassins de ligne, dont certains avec les attributs du 115 de ligne posent au premier plan. Nous sommes certainement en zone arrière, au cantonnement comme le laisse penser le fourneau et le popotier. 

On peut observer les bérets d'infanterie (coiffure de repos mis en service le 31/07/1915, retiré en septembre 1915 mais porté jusqu'au début 1916), les bonnets de police type (1891-1915) et les képis (type 1914). Le port des bérets est assez surprenant, tantôt à gauche, en arrière ou à droite. Il est à noter un béret bleu foncé (couleur vue à plusieurs reprises sur des photos d'unités d'infanterie de ligne).

Le caporal à gauche (gros plan) est tambour ou clairon et porte une réduction de décoration (probable croix de guerre avec étoile et barrette à boule) sur sa capote du 3e type.

Il est probable que cette photo est été prise à l'automne 1915.


1sem1916

(collection de Yann LF)

Photo prise pendant le 1er semestre 1916.

4 fantassins avec les attributs du 115e RI posent ici dans un terrain crayeux, secteur de MASSIGES?. On distingue un fer à cheval sur la manche de l'un d'entre eux, probablement un maréchal-ferrant.


2016-09-17_184632

CPA non voyagée.

10 soldats du 115 posent autour de leur cadre (sous lieutenant ou adjudant portant les attributs du 315). Ce dernier est porteur de trois rubans de décoration dont certainement la croix de guerre. On remarque les boitiers de masques à gaz M2, distribués début 1916 et les cartouchières 1905/14. Les pattes de col sont celles adoptées en avril 1915 jusqu'à janvier 1917 et les tenues semblent neuves. Les feuilles au sol peuvent indiquer que nous sommes en automne. Il est possible que cette photo soit celle d'un groupe de renfort au dépôt avant leur projection à l'automne 1916 ou 17.

Une CPA identique écrite par René Graffi (à priori sur cette carte) est datée de décembre 1917.


2017-03-15_211417

CPA non voyagée. "Souvenir de mon départ pour l'arrière le 09/12/1917, Marcel GRANDJEAN".

On reconnait sur cette photo certains soldats de la CPA du dessus. La mention "départ pour l'arrière" peut laisser penser à un départ en permission et dès lors la présence de cette section sur l'avant dans un groupement de compagnies de dépôt.


2015-12-02_131950

carte photo non voyagée, non datée.

7 fantassins du 115e RI posent ici. 

Le soldat de gauche est un caporal titulaire d'une croix de guerre (décret du 08/04/1915) et de la médaille des blessés (adoptée en décembre 1916). Il porte de plus 2 à 3 chevrons de présence au front sur la manche gauche. Les capotes sont du type 14 et 1915 (distribuée 2eme semestre 1916) et les pattes de col sont de collet bleu (à partir d'avril 1915) ou losange (à partir de janvier 1917). 2 casques "Adrian" (distribué à compter de juin 1915) sont visibles et les baïonettes Lebel sont sans quillon (mdl 1915).

Ainsi, il est probable que cette photographie ait été prise à partir de février 1917.


2014-11-23_214705

Champagne Aout 1917 - Souvenir de Condé sur Marne.

Il s'agit de la musique du 115 RI dont le chef de musique est Léon MANIERE. Les plus vieux briscars allignent 4 chevrons soit 2 ans et demi de présence aux armées (zone de combat). Certains d'entre eux arborent le ruban de la croix de guerre. C'est certainement en qualité de brancardiers (fonction tenue par les musiciens au front) qu'elles ont été acquises.

Un site décrit la carrière du chef de musique.

http://leon-maniere.fr

2014-11-23_214603

2014-11-23_214647

2015-05-25_165818

14 septembre 1916 Marne

2014-11-23_214806

2014-11-23_214655

pris à Aulnoy pendant un stage d'agent de liaison. Le 19 aout 1918. Edmond, 115e INF, 9 e bataillon, secteur postal 20B

la mention 9ème bataillon est interressante du fait que 3 bataillons formaient le 115 RI. En 1915, un 9ème bataillon (dépot de passage) a été crée dans les régions militaires pour parfaire l'instruction des soldats envoyés au front et disposer de reserves pour renforcer les unités dans le besoin.

le blog ci dessous devellope ce thème.

http://combattant.14-18.pagesperso-orange.fr/JMO/J...

carte non voyagée.

2014-11-23_214755

officiers du 115ème à Landouzy la ville en juillet 1919.

On y reconnait le chef de musique Léon Manière (cette photo est d'ailleurs aussi sur le site cité au dessus)


2014-11-23_214633

Autre aspect: les prisonniers de guerre.

Cette carte donne des nouvelles du soldat MARTINIER Adolphe, 2e Cie (6e cie), 2e bataillon du 115RI, prisonnier au camp de HEUBERG. Elle est datée du 17 février 1917.

2015-07-17_113109

2015-07-17_113211

Celle-ci donne des nouvelles du caporal FOUQUET Martial, 115e RI capturé à MASSIGES le 06 juin 1915. Ecrite en juin 1916, elle est rédigée par l'agence de prisonniers de guerre "les nouvelles du soldat".

2016-05-16_120439

CPA voyagée envoyée par Victor LAHEYNE, du 115 RI prisonnier au camp n°2 du MUNSTER à LAHEYNE René, LIMOGES.



2016-08-27_124631

CPA envoyée le 30 mars 1918.

La carte est envoyée par le sergent major HURAULT, du 115e RI, prisonnier de guerre, baraque 40, camp de SOLTAU, HANNOVER à son épouse demeurée à BELLEME, Orne.

Le sergent major est en photo ci-dessous. Ce sont des CPA envoyées à son épouse de SOLTAU en 1917.

Le site de la Croix-Rouge traitant des prisonniers de guerre 14-18 présente un document décrivant le camp de Soltau (extrait ci dessous) (http://grandeguerre.icrc.org/fr/Camps/Soltau-Hanov... ) et les fiches de prisonnier du sergent major HURVAULT http://grandeguerre.icrc.org/fr/File/Search#/6/2/1...

On apprend ainsi que le sergent major HURAULT a été présumé disparu aux combats de VIRTON (BELGIQUE) où il a été blessé le 22 aout 1914 (genou droit, fracture). Il a été récupéré par l'ambulance des sœurs de la doctrine chrétienne à VIRTON avant d'être fait prisonnier par les allemands. Sa famille aura connaissance de son état de prisonnier le 15 décembre 1914. Il sera transféré sur SOLTAU jusqu'au 11 juillet 1918, puis sur MONTREUX et VILLENEUVE pour être libéré et rapatrié le 28/11/1918.

2016-08-27_125129

2016-08-27_125144

2016-08-27_134329

2016-08-27_134350