Ci-dessous, quelques repères permettant de dater approximativement un fantassin sur une veille photo, carte-photo ou CPA.

Armements:

Fusils:

octobre 1886: adoption de la baïonnette (mdl 1887) et du fusil à répétition modèle 1886 nommé fusil LEBEL, du nom du commandant de l'Ecole normale. Mise en fabrication pour distribution à la fin 1887 à raison de 4650 fusils par régiment subdivisionnaire (3120 par bataillon (1 à3), 1030 pour le 4e, 500 pour le dépôt en complément des 1550 fusils mdl 1874 (1050 pour l'instruction et 500 pour la garde).

mitrailleuses:

1899: adoption de la mitrailleuse HOTCHKISS (seule 200 modèles seront en dotation en 1914).

1907: mitrailleuse de Puteaux-St Etienne (mdl 1905).

Barbes, moustaches:

01 juillet 1887: suppression de l'obligation du port de la barbe pour les caporaux et soldats. Le port est facultatif.

Brevets, insignes:

11 novembre 1882: prix de tir. Remplacement de la grenade par un corps de chasse sur les épinglettes en argent.

04 juillet 1887: insigne des musiciens. les musiciens ne portent plus un galon au collet mais ont sur chaque manche une lyre en drap écarlate.

Ceinturons, bretelles et cartouchières:

1888: modification du ceinturon à plaque mdl 1845. Suite à l'adoption de nouveaux équipements, abandon des passants en cuivres permettant d'accrocher les contre-sanglons du havresac.

1888: adoption de la cartouchière mdl 1888 en cuir noirci avec enchapure en triangle de fil de fer dépassant légèrement de l'arrière de la cartouchière.

1892: adoption des bretelles de suspension mdl 1892 en cuir noirci à 3 brins avec crochets en U

1903: apparition du ceinturon mdl 1903 en vache noircie à boucle rectangulaire en cuivre.

1905: adoption de la cartouchière mdl 1905 avec passants modifiés. Le triangle de fer (enchapure) se retrouve plus haut et est désormais visible sur les équipements.

Épaulette:

6 février 1885: suppression de l'épaulette pour les hommes de troupe de l'infanterie.

24 janvier 1887: l'épaulette en laine écarlate est rendu au soldat d'infanterie.

29 juillet 1887: les sergents-majors et sergents réengagés sont pourvus d'une tunique avec des brides d'épaulettes en galon d'or et des épaulettes avec tournante en fil d'or.

1908: adoption d'épaulettes à rouleaux sur la tenue de campagne.

Képi et coiffes:

25 avril 1884: suppression du shako pour la troupe (par corps d'armée au fur et à mesure de l'usure des shakos en magasin). Chaque homme doit être pourvu de 2 képis, dont un destiné à la grande tenue.

octobre 1884: adoption du képi mdl 1884 ( http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5416045p/f38...)

11 juin 1886: adoption d'un képi rigide (képi de 1ère tenue) pour les officiers et adjudants d'infanterie (drap garance avec galons de grade, orné par devant par une grenade dorée et une cocarde) surmonté d'une petite torsade en or mat. En grande tenue, les officiers supérieurs portent un plumet droit tricolore et le colonel une aigrette. ( http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k54212438/f4.... )

20 aout 1886: il est adopté pour les hommes de troupe de l'infanterie un képi de première tenue, orné d'une grenade, d'une cocarde et surmonté d'un pompon sphérique en chardon de laine à la couleur du bataillon. L'usage du pompon est finalement supprimé en 1909.

Régiments:

29 juillet 1886: création des régiments d'infanterie régionaux n° 145 à 162.

20 octobre 1886: création d'un 4ème bataillon dans les régiments d'infanterie (n° 1 à 144) avec un 5ème bataillon à 4 compagnies formant le dépôt.

Soutache (sous-officier réengagé)

16 mai 1886: les chevrons d'ancienneté sont supprimés pour les sous-officiers rengagés. Création d'une soutache posé en liseré (mi-partie en soie rouge et mi-partie en fil d'or ou d'argent) contre le bord supérieur du parement.

Tenue:

1872: la tunique mdl 1867 à jupe (descend jusqu'au bas des fesses) est simplifiée par le retrait des passepoils jonquilles et modifiée par l'ajout du numéro du régiment au col. Elle est constituée d'une double rangée de 7 boutons, un col jonquille avec pattes de col gris bleu foncé et du port des épaulettes.

1883: les officiers d'infanterie peuvent porter le dolman (jusqu'en 1893).

29 juillet 1887: les sergents-majors et sergents réengagés sont pourvus d'une tenue de ville en drap fin. Il s'agit d'une tunique avec collet jonquille portant le n° du corps brodé en or, des brides d'épaulettes en galon d'or, épaulettes avec tournante en fil d'or; pantalon en drap garance avec passepoil en drap bleu, képi à pompon avec grenade dorée; ceinturon en cuir verni noir avec plaque dorée; épée à poignée nickelé" avec dragonne en peau noircie.

06 juin 1890: description de la tenue de campagne des officiers et adjudants d'infanterie (

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58491146/f10... )

07 février 1893: tunique mdl 1893: suppression du dolman et de la vareuse pour les officiers et les adjudants. Remplacement par une tunique à collet rouge, portant les galons de grade circulaires avec une unique rangée de 7 boutons. En grande tenue, les épaulettes se placent sur cette tenue.

29 janvier 1911:  passage de 7 à 9 boutons de fermeture des devants de la Tunique Mod.1893 d'Officiers et Adjudants/-Chefs des Troupes à Pied.